Politique, culture, société, économie, diplomatie

Université populaire 2015-2016 « Pouvoir politique et islam à travers l’histoire »

Pour la seconde année consécutive, Orient XXI organise avec l’iReMMO une université populaire. Ayant débuté le samedi 10 octobre et se déroulant sur 9 sessions, elle sera consacrée au pouvoir politique et à l’islam à travers l’histoire.

La séance de clôture de l’université populaire du samedi 18 juin, qui prévoyait une rencontre entre Alain Gresh et Tariq Ramadan, est annulée. Nos excuses pour ce changement de planning, dû au fait qu’il n’a pas été possible de trouver une salle.

Objectifs de l’université populaire

Organisée un samedi par mois, cette journée de travail permet de prendre du recul sur l’actualité et d’approfondir des sujets régulièrement évoqués mais pas analysés. Elle est conçue comme un temps de formation, et également de rencontre et d’échanges avec nos lecteurs.

Parmi les lieux communs concernant l’islam, il en existe un particulièrement tenace : cette religion n’aurait jamais accepté la séparation entre religion et politique, contrairement à la chrétienté. Mohammed, prophète et chef de guerre, aurait été à la fois envoyé de Dieu, chef militaire et dirigeant d’un État en construction, alors que Jésus aurait simplement professé un message de paix et appelé « à rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ».

Pourtant, l’histoire réelle, concrète, telle qu’elle s’est déroulée depuis le VIIe siècle, infirme ces évidences. Plutôt que d’entrer dans un débat sur les textes religieux, sur ce que dit « vraiment » le Coran — débat certes nécessaire mais tout à fait limité — nous voulons au cours des sessions de cette université populaire aborder les rapports concrets qui se sont tissés depuis 1 400 ans entre les pouvoirs musulmans et la religion.

Cette histoire commence, bien évidemment, dans la péninsule Arabique, au VIIe siècle, avec les structures sociales et religieuses qui vont être ébranlées par la prédication de Mohammed et l’édification du premier pouvoir musulman. En quelques dizaines d’années, l’islam conquiert une large partie du monde connu, de l’Espagne aux confins de la Chine. Des empires se mettent en place -– omeyyade d’abord, ensuite abbasside -–, dirigés par le calife, « Commandeur des croyants ».

Mais les rapports entre ces dirigeants et la religion sont-ils différents de ceux qui se tissent à la même époque dans l’empire byzantin ? Après la disparition de l’empire abbasside sous les coups des Mongols en 1258, l’empire ottoman s’affirme à partir du XVe siècle comme une des grandes puissances européennes. Peut-on comparer son fonctionnement avec celui des grands empires contemporains, austro-hongrois ou tsariste ?

Puis survient la longue période de colonisation et de décolonisation, l’avènement des États modernes. Aujourd’hui, on compte une cinquantaine d’États à majorité musulmane. Comment fonctionnent-ils ? Sur quelles bases légales, sur quelles Constitutions ? Quelle y est la place de l’islam et des autres religions minoritaires ? Quelle place y ont les femmes ? Autant de questions auxquelles les sessions de l’université populaire tenteront de répondre.

Tarifs

  • 20 euros pour la journée, 12 euros en tarif réduit (étudiants et demandeurs d’emploi)
  • 8 € pour 1 séance, 5 € en tarif réduit
  • Abonnement pour l’ensemble du cycle annuel de l’université populaire : 120 €, 80 € tarif réduit

La Carte intégrale proposée par l’iReMMO (145 €, 90 € en tarif réduit*) permet de participer à toutes les activités de l’institut.

Où se déroule l’université populaire ?

À l’iReMMO :
7, rue des Carmes, 75005 Paris
(Métro Maubert-Mutualité, ligne 10).

Contact et inscription

Par mail contact@iremmo.org. Pour toute demande d’informations : universite-populaire@iremmo.org et 01 43 29 05 65

Samedi 9 janvier 2016 Penser le pouvoir et conseiller le prince
Samedi 13 février Islam : textes et concepts fondamentaux
Samedi 12 mars L’islam à l’heure de la crise et du colonialisme
Samedi 9 avril Les États islamiques non arabes ou "l’islam républicain"
Samedi 21 mai Islam, minorités et pouvoir

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.