Politique, culture, société, économie, diplomatie

Mots d’islam

Orient XXI lance une nouvelle rubrique consacrée aux mots de l’islam utilisés chaque jour par les politiques et médias en France, mais rarement expliqués. Cette rubrique a vocation à rappeler l’origine arabe des mots, leur usage en arabe, leur sens initial et leur évolution dans la langue française.

C’est peu de le dire : l’islam n’a pas bonne presse. Depuis la révolution iranienne de 1979 et la flambée de ce que l’on appelle « islamisme » ou « islam radical », il n’est pas de jour sans que les écrans de télévision ne braquent nos regards sur les exactions de formations politiques extrémistes qui, comme aujourd’hui Al-Qaida, Al-Dawla al-islamiyya (l’organisation de l’État islamique, OEI) et autres Boko Haram, couvrent leur violence ostentatoire et leur intolérance paroxystique du drapeau de l’islam dont elles contribuent à donner une image repoussante, comme si elles cherchaient à se fondre dans la caricature de violence et de fanatisme qui, de longue date, a été faite à l’islam.

En France, la crise sociale s’aggrave en même temps que les populations de culture familiale musulmane deviennent plus visibles, avec la multiplication des mosquées, des associations cultuelles et culturelles et des revendications propres dans la Cité. La peur de l’avenir est redirigée contre cette partie de la société exposée aux discriminations et à la ghettoïsation, forge puissante de colères sociales périodiques contre une République qui l’abandonne.

Au croisement des réactions contre le jeu des grandes puissances dans les pays à forte imprégnation musulmane, des réponses extrêmes de la jeunesse des grandes métropoles contre l’exclusion sociale et culturelle et une version moderne du no future, un enchaînement d’actions terroristes invoquant l’islam vient conforter et amplifier les peurs ambiantes.

L’islam, comme religion, sociétés et civilisation, mérite-t-il le discrédit et les soupçons dont il est l’objet ? Les problèmes qui doivent être affrontés et surmontés sont suffisamment nombreux et ardus pour qu’on veille à ne pas les compliquer par des malentendus. Dissiper ces derniers ne suffira pas à résoudre les difficultés, mais cela peut y contribuer. C’est l’objet de cette rubrique « Mots d’islam », qui s’attache à débusquer les préjugés avec calme, application et sans esprit partisan. Elle est animée par Roland Laffitte, secrétaire de la Société d’études lexicographiques et étymologiques françaises et arabes (Selefa).

Le volume de chaque entrée étant forcément limité, une bibliographie sommaire est établie au cas par cas, indiquant des travaux traitant le sujet de façon plus complète.

Les premiers mots :
- Islam
- Djihad
- Charia
- Houdoud
- Fatwa