Vidéo

Paris. Une plaque à la mémoire de Henri Curiel

Henri Curiel est né en Égypte, en 1914, dans une famille juive privilégiée. Révolté par la misère du peuple, il s’engagea très tôt dans le combat pour la justice sociale, contre le colonialisme et fonda une organisation communiste, le Mouvement de libération nationale et son pendant au Soudan (qui donna naissance à un puissant parti communiste). Expulsé par le roi Farouk en 1950, il s’engagea aux côtés du peuple algérien et fut l’un des organisateurs des « porteurs de valise ».

Emprisonné en 1960, libéré après les accords d’Évian, il fonda un mouvement, Solidarité, dont le but était d’apporter une aide concrète aux peuples luttant pour leur indépendance (notamment en Afrique australe) ou contre les dictatures militaires en Amérique latine, mais aussi en Grèce, en Espagne et au Portugal. Il sera assassiné à Paris le 4 mai 1978, par un mystérieux commando Delta. Depuis, ses amis et sa famille mènent un combat pour que l’enquête ouverte aboutisse, pour le secret défense soit levé sur les dossiers le concernant et pour que les responsables politiques de ce crime d’État soient condamnés.

Pour en savoir plus, lire Gille Perrault, « Henri Curiel, citoyen du tiers-monde », Le Monde diplomatique, avril 1998.

Soutenez Orient XXI

Orient XXI est un média gratuit et sans publicité.
Vous pouvez nous soutenir en faisant un don défiscalisé.