Politique, culture, société, économie, diplomatie

Rencontre « France-Maroc : réseaux, clientélisme et censure »

Mercredi 20 décembre, de 18 h 30 à 20 h 30, Orient XXI co-organise avec l’IreMMO une rencontre autour du livre d’Omar Brouksy : La République de Sa Majesté. France-Maroc, liaisons dangereuses (Nouveau monde éditions, 2017)

avec l’auteur et Hicham Mansouri, journaliste et membre de l’association marocaine de journalisme d’investigation.

Le débat sera modéré par Khadija Mohsen-Finan, membre du comité de rédaction d’Orient XXI, universitaire à Paris 1.

7, rue des Carmes
75005 Paris
Inscriptions en ligne
Participation de 8 euros (5 euros pour les étudiants et demandeurs d’emploi).

En août 2015, l’interpellation des journalistes Catherine Graciet et Éric Laurent, accusés de chantage contre le roi du Maroc Mohammed VI, secoue le monde médiatique. L’enjeu du marché : 3 millions d’euros en échange de la non-publication d’un ouvrage à charge. Un épisode parmi d’autres d’une vaste entreprise de séduction menée par le palais royal.
Ils s’appellent Nicolas Sarkozy, Jack Lang, Bernard-Henri Lévy et Jamel Debbouze. Elles s’appellent Élisabeth Guigou, Rachida Dati et Najat Vallaud-Belkacem. De nombreuses personnalités du monde politique et culturel incarnent une certaine idée de l’idylle franco-marocaine, entretenue par des hommes et des femmes de l’ombre recrutés pour « protéger » l’image de la monarchie.
Les échanges de civilités entre « M6 » et le nouveau président de la République Emmanuel Macron à l’été 2017 laissent espérer des rapports toujours plus étroits. Mais la romance qui s’écrit en public n’échappe pas aux petits à-côtés matériels, chaque partie soignant l’autre par de juteux renvois d’ascenseurs, sans égard pour l’intérêt général. Et tandis que l’opinion publique française est bercée des mirages de l’« exception marocaine », le monarque « moderne » n’hésite pas à réprimer toute opposition à ses pouvoir quasi absolus, la dernière ayant eu pour théâtre le Rif.
Appuyée sur de nombreux témoignages directs, cette enquête approfondie raconte les dessous de ces liaisons dangereuses pour l’idéal démocratique. Elle en dit long sur le régime marocain comme sur les dérives de la République, toute acquise à « Sa Majesté »1.

1Résumé du livre par l’éditeur.