Politique, culture, société, économie, diplomatie

Campagne de Gallipoli (bataille des Dardanelles)

Avril 1915 -janvier 1916

La campagne de Gallipoli, également appelée « bataille des Dardanelles » est la tentative de débarquement de troupes de l’empire britannique (australiennes et néo-zélandaises avec l’Australian and New Zealand Army Corps , Anzac) sur la presqu’ile de Gallipoli, afin de contrôler le détroit des Dardanelles. L’opération menée par le Mediteranean Expeditionary Force (MEF) débute le 25 avril 1915 : les forces britanniques, mal préparées et ne bénéficiant pas d’une base arrière proche, rencontrent une résistance inattendue de fortins ottomans, placés sous le commandement de Mustafa Kemal. Mises à mal par une topographie difficile (plages étroites, falaises escarpées), les quelques unités qui peuvent prendre pied sont sans cesse soumises au feu de l’ennemi.

Après l’échec d’un débarquement au cours de l’été en d’autres points de la presqu’île, décision est prise en décembre d’évacuer les lieux. Les troupes laminées qui quittent Gallipoli en janvier 1916 sont redéployées en Égypte et à Salonique, en Grèce. Après dissolution de la MEF est créé l’Egyptian Expeditionary Force, destinée à attaquer l’empire ottoman à partir du sud (presqu’ile du Sinaï et Palestine). La défaite est sanglante pour le Royaume-Uni, mais la bataille donne naissance à un ferment identitaire australien et néo-zélandais.

La victoire ottomane est aux fondements du mythe de Mustafa Kemal, le futur « Atatürk ».