Politique, culture, société, économie, diplomatie

Les images de la guerre en Syrie : regards arabes

Plusieurs articles de la presse arabe ont commenté la publication de photos d’une violence insoutenable, mettant en scène les exactions de rebelles syriens. De fait, alors que Paris Match publie en pleine page différents clichés d’une décapitation au sabre quelque part près d’Alep, le magazine Time propose quant à lui une série sur un égorgement au couteau (la quatrième de la journée, précise le journaliste). Le lien n’est pas toujours fait, mais les commentateurs auraient également pu s’arrêter à l’étonnante photo de la une de l’édition US du New York Times, toujours durant la même période.

Le quotidien libanais Al-Akhbar se contente de replacer cette publication et celle du magazine Time dans le contexte de l’heure, notant qu’après avoir fait endosser au régime la seule responsabilité des exactions, ces documents donnent incontestablement des arguments à ceux qui soulignent les difficultés d’une intervention.

Al-Hayat, de tendance « libérale » et à capitaux saoudiens, s’interroge lui aussi sur les raisons qui accompagnent cette publication, précisément au moment où est débattue, dans les pays dits « occidentaux », la question de l’intervention armée en Syrie. Mais la réflexion va plus loin, pour évoquer l’absence de prise en compte, dans le monde arabe, de l’impact de ces images dont la diffusion va pourtant influer la décision, individuelle ou collective, des citoyens occidentaux. En conclusion, l’auteure suggère à ceux qui veulent libérer la Syrie de réfléchir davantage à l’impact de ces témoignages sur le lecteur ordinaire occidental. Faute de cela, il risque de leur arriver ce qui s’est déjà produit avec les Palestiniens, à savoir que l’opinion étrangère finira par se détourner d’eux...