Cliquez ici si vous ne parvenez pas à afficher correctement cette lettre d'information.
La Lettre
Du 11 au 18 mai 2018
« Coffee Shop #4 »

Colloque "Daech : de la déroute militaire à la défaite politique, quel itinéraire ?"

Organisé par Orient XXI, l’Iremmo et l’Association internationale pour la défense des droits et libertés

Vendredi 25 mai 2018 de 13 h 30 à 18 h
Palais du Luxembourg, salle Médicis

Inscription en ligne obligatoire avant mardi 22 mai à minuit (participation de 10 € ; 5 € pour les étudiant.e.s et demandeur.se.s d’emploi)

La défaite militaire de l’organisation État Islamique (OEI) en Irak et en Syrie ne saurait être assimilée à la déroute du projet de la plus puissante des organisations djihadistes contemporaines. Strictement militaires, acquises seulement au prix d’un déséquilibre massif du rapport des forces, les victoires remportées à Mossoul, Rakka ou ailleurs en Irak et en Syrie ne risquent-elles pas d’avoir seulement disséminé dans l’espace et/ou reporté dans le temps les problèmes auxquels la Russie, les États-Unis, l’Europe et l’Iran, alliés de régimes déchus, ont échoué à trouver une solution durable ?

Les partisans de l’OEI demeurent aujourd’hui ancrés territorialement dans plusieurs enceintes en conflit (Libye, Yémen, Sinaï, etc.). Et les contre-performances démocratiques des régimes qui, seules, leur ont permis de s’implanter ailleurs que sur les “extrêmes” périphéries des sociétés sont encore loin d’appartenir au passé. Si l’assise territoriale du projet djihadiste peut être considérée comme très amoindrie, tout porte à penser que son idéologie demeure attractive, aussi bien sur le théâtre oriental que dans certaines franges de la population musulmane d’Europe.

Les outils, essentiellement sécuritaires et répressifs, mobilisés pour l’heure par les États — dont la France — sont-ils à la hauteur des objectifs de la « déradicalisation » attendue ? Qu’en est-il des politiques commerciales (ventes d’armes à l’Égypte et l’Arabie notamment) au regard de l’affirmation des valeurs dont se revendique la « lutte contre le terrorisme » ? Quels sont les stratégies qui demeurent à investir, au prix de quel aggiornamento de la compréhension des racines du terrorisme, pourra-t-on faire de la défaite militaire ponctuelle de Daech une déroute politique définitive ?

C’est à ces questions que ce colloque tentera d’apporter des éléments de réponse.

Voir le programme

Colloque « Jérusalem, enjeu capital(e) »

organisé par l’iReMMO, l’Institut du monde arabe et Orient XXI.

Jeudi 31 mai 2018 – 14h-20 h 30
Institut du monde arabe, auditorium (niveau -2)

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Après la reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d’Israël par Donald Trump, ce colloque veut rappeler les principes fondamentaux du droit international qui sont ainsi bafoués et la réalité quotidienne vécue par les Palestinien.ne.s de Jérusalem-Est. L’Union européenne est très consciente de cette situation puisque ses consuls en poste sur place rédigent chaque année un rapport précis et documenté sur Jérusalem-Est. Enfin, cet état des lieux se conclura sur l’analyse des positions diplomatiques vis-à-vis de Jérusalem et de la région actuellement en plein recomposition suite au basculement américain.

Voir le programme

En anglais

La vidéo

Conformément à la loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous pouvez à tout moment demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant en nous contactant. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part d'Orient XXI, cliquez ici pour vous désabonner.