Cliquez ici si vous ne parvenez pas à afficher correctement cette lettre d'information.
La Lettre
Du 7 au 15 mai 2020
Asaad Arabi, Red Lines

MENA COV-Info

Nous vous recommandons cette newsletter en anglais qui se propose d’analyser la façon dont l’information est contrôlée et fabriquée dans des contextes autoritaires au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) ; comment ces dynamiques facilitent la propagation des informations erronées ; et l’impact sur les médias, la société et les citoyens.

➞ Plus d’info sur les contenus

➞ Pour s’y abonner (gratuitement)

La sélection de la semaine

Le 15 mai est jour de commémoration pour les Palestiniens : c’est celui de la Nakba, « la catastrophe » de 1948 qui a vu l’exode forcé de plus de 700 à 800 000 Palestiniens (selon les sources). Si cet exode forcé a commencé dès 1947, la date choisie est celle de la proclamation unilatérale de la création d’Israël et la division de leur terre sur des bases ethniques. Autour de cet événement :

➞ « Israël et la Nakba, de la reconnaissance au déni », par Eitan Bronstein Aparicio et Eleonore Merza Bronstein : si la Nakba était reconnue par de nombreux responsables et intellectuels israéliens durant les premières années du jeune État, elle a été par la suite contestée officiellement, alors que les preuves des exactions commises par l’armée israélienne en 1947-1949 et de l’épuration ethnique dont furent victimes les Palestiniens s’accumulaient ;
➞ « Les contradictions d’une commission vérité israélienne sur la Nakba ». Xavier Guignard ou l’initiative d’une association israélienne, Zochrot, pour créer sa propre « commission de vérité publique » contre l’oubli des crimes commis en 1948 au nom d’Israël ;
➞ « Palestiniens au Liban : une “nakba” chasse l’autre » de Samia Issa : la situation terrible des réfugiés palestiniens au Liban, comme effacée des mémoires devant la nouvelle vague de réfugiés, venus cette fois de Syrie ;
➞ « À Gaza, c’est l’avenir des Palestiniens qui s’invente », un entretien exclusif avec Leïla Shahid, ex-ambassadrice de la Palestine à Paris et à Bruxelles auprès de l’Union européenne. Elle y replace le conflit avec Israël dans le temps long et rappelle avec force que la question des réfugiés demeure centrale ;
➞ « L’histoire non dite de l’occupation israélienne. Un royaume d’olives et de cendres » est une nouvelle de Fida Jiryis parmi les 26 que compte cet ouvrage publié chez Robert Laffont en 2017.

Va comprendre !

En arabe

حمزة بنسودة, 14 أيار (مايو)

En anglais

En espagnol

Conformément à la loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous pouvez à tout moment demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant en nous contactant. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part d'Orient XXI, cliquez ici pour vous désabonner.