Cliquez ici si vous ne parvenez pas à afficher correctement cette lettre d'information.
La Lettre
Du 11 au 18 juin 2021
Aref El Rayess (1928-2005), Sans titre, série Desert, 1988

Dix ans de révolutions, et après ?

Jeudi 24 juin 2021 – 15 h-20 h 30
Institut du monde arabe
Salle du Haut-Conseil
Entrée libre dans la limite des places disponibles
SERVATION OBLIGATOIRE

Une après-midi de tables rondes, de projections et de discussions pour clore le cycle 2021 d’Université populaire de l’iReMMO, intitulé « Révolutions et contre-révolutions en Méditerranée et au Moyen-Orient (2011-2021) ».

De 15 h 15 à 17 h : Alain Gresh, directeur d’Orient XXI interviendra dans la table ronde intitulée « Qu’a-t-on gagné, qu’a-t-on perdu ? Un état des lieux post-révolutions », aux côtés d’Abir Kréfa, maîtresse de conférence à l’Université de Lyon 2, membre du Centre Max Weber, et Farouk Mardam-Bey, directeur de la collection Sindbad aux éditions Actes Sud.

Tout le programme et les inscriptions ici

La saison révolutionnaire commencée en 2011 qui a bouleversé la scène politique au Maghreb comme au Machrek, ne s’est pas complètement refermée. Le paysage géopolitique est très diversifié, chaque pays ayant connu une histoire différente. Il est donc ardu de tirer un bilan global des changements intervenus depuis 2011. Une décennie ne suffit probablement pas pour établir un inventaire des conquêtes et des transformations durables. Des progrès incontestables et des retours en arrière coexistent et nous obligent à une analyse au plus près du terrain, sans compter que beaucoup de changements sont encore à l’œuvre aujourd’hui dans les sociétés de cette vaste zone géographique.

Il reste néanmoins que, dans de nombreux pays, la situation post-révolutionnaire est très difficile et les populations sont en souffrance. Mais ce qui apparaît comme l’acquis le plus profond, le plus fondamental, est que le fatalisme du « maktoub » est tombé. L’immense jeunesse de ces pays a désormais intériorisé la possibilité du changement : l’avenir est entre ses mains.

Un dossier sur l’eau

Dès qu’on s’intéresse à la question de l’eau au Proche-Orient et au Maghreb, des experts aux organisations internationales en passant par les médias, la « rareté » de la ressource fait consensus. Les journalistes du réseau Médias indépendants sur le monde arabe ont voulu enquêter sur la perception et les enjeux hydrauliques dans la région. En s’appuyant sur ces questionnements soulevés lors de rencontres organisées avec des chercheurs qui travaillent sur ce thème, ils proposent une série d’articles visant à interroger les choix politiques de gestion de l’eau et à montrer leurs impacts sur les populations.

Ces textes, dont nous commençons la publication mardi 22 juin, seront mis en ligne au cours des prochaines semaines par Orient XXI et ses partenaires du réseau, en français, en arabe et en anglais.

Les derniers articles

Khadija Mohsen-Finan, Hamid Larbi, 15 juin
Nicolas Lepoutre, 14 juin

En anglais

En persan

En espagnol

Raquel Coto, 18 de junio

En italien

Conformément à la loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous pouvez à tout moment demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant en nous contactant. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part d'Orient XXI, cliquez ici pour vous désabonner.