Cliquez ici si vous ne parvenez pas à afficher correctement cette lettre d'information.
La Lettre
Du 24 avril au 1er mai 2020
Paul Guiragossian, La Lutte de l’existence, 1988

La sélection de la semaine

Orient XXI s’intéresse aussi à l’Afrique subsaharienne, en particulier aux pays frontaliers de l’Afrique du Nord et à ceux voisins des pays du Golfe : la révolution soudanaise, bien sûr, mais aussi les groupes djihadistes qui y opèrent, ce que les armées occidentales — en particulier l’armée française — y viennent faire, et le prix fort que payent les populations. Ainsi :

➞ « Mali. Mortel reportage sur France 24 » ou comment la couverture sans précaution du racket opéré sur les éleveurs au Mali a pu conduire à l’assassinat d’un berger, par Rémi Carayol ;
➞ du même auteur, « Nord-Tillaberi, Niger. Les éleveurs pris au piège du djihad armé » : les erreurs des militaires de la région cette fois, appuyés par l’opération française Barkhane, permettent à l’État islamique dans le grand Sahara (EIGS) de contrôler un vaste territoire aux confins du Niger et du Burkina Faso ;
➞ « Au Sahel, la flambée des sentiments antifrançais » face à la multiplication des attaques djihadistes, l’anti-impérialisme exaspéré d’une partie de la population se conjugue à des thèses plus ou moins complotistes devant l’impuissance avérée des 4 000 soldats français en place ;
➞ mais « Qui sont ces « djihadistes » qui mettent en échec l’armée française dans le Sahel ? » : la plupart sont en réalité guidés par de tout autres convictions que la nécessité d’une guerre religieuse, bien souvent prisonniers d’un choix irréfléchi ou d’une mauvaise rencontre, et certains ont même été contraints par la force à rejoindre les insurgés ;
➞ Dans « Agadez, Niger. Drogues, armes et migrants, trafics en tous genres », le journaliste Ibrahim Yser explique pourquoi aux portes du Sahara, la population subit aussi les conséquences dramatiques de la circulation incontrôlée de diverses drogues.

Conformément à la loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous pouvez à tout moment demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant en nous contactant. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part d'Orient XXI, cliquez ici pour vous désabonner.