Cliquez ici si vous ne parvenez pas à afficher correctement cette lettre d'information.
La Lettre
Du 28 mai au 4 juin 2021
Fateh Moudarres (1922-1999), Achtar, 1983

CONTINUEZ D’Y CROIRE, SOUTENEZ ORIENT XXI

L’absence d’espérance reste la marque des peuples vivant sous des régimes autoritaires. Mais les peuples, une fois encore, étonnent par leur immédiate résilience. Des milliers de Palestiniens ont contesté en vain le faux-fuyant mis en avant par le président Mahmoud Abbas pour ne pas organiser d’élections au mois de mai. Pourtant, 93 % des Palestiniens s’étaient inscrits sur les listes électorales en quelques semaines, bien décidés à relancer un processus démocratique à l’arrêt depuis quinze ans. À Gaza, la vie reprend son cours au milieu des ruines. Les bâtiments détruits par Israël commencent à être déblayés, les rues à être nettoyées et les barques de pêche repartent en mer.

Comme si de rien n’était, le régime syrien vient d’organiser une élection présidentielle et la communauté internationale est impuissante, considérant sans doute qu’un régime « stable » est préférable à une aventure démocratique. Les derniers événements de Ceuta où des milliers de Marocains désespérés ont tenté de passer en Europe prouvent que des populations entières tentent de fuir leur pays. Ils révèlent aussi que les gouvernants utilisent, voire favorisent, ces mouvements de migration à des fins politiques et diplomatiques.

En Europe, des dirigeants illibéraux regardent leur extrême droite avec les yeux de Chimène. À Vienne, Prague, Ljubljana ou Nice, on a arboré le drapeau israélien sur des bâtiments publics au motif qu’il faut soutenir Israël face au péril du Hamas palestinien. À Budapest, on a refusé de parapher un texte européen demandant qu’un cessez-le-feu soit décidé entre Gaza et Israël, au prétexte que la position européenne était « partiale et déséquilibrée », quand bien même elle assure le droit d’Israël à se défendre.

Contre tous ces vents contraires, Orient XXI continue d’avancer, soucieux de donner l’image la plus juste possible de toutes les sociétés de l’espace arabe et musulman et de rendre compte de leurs efforts pour obtenir plus de libertés.

Cette volonté résolue de fournir une information vérifiée, indépendante, variée et accessible en plusieurs langues a un coût. Si nous savons pouvoir compter sur une partie des nombreux contributeurs et contributrices qui offrent gratuitement leurs articles, leurs illustrations et leurs traductions, le journal a pour politique de rémunérer les journalistes les plus jeunes et les plus précaires. En outre, deux des collaboratrices du journal sont salariées.

C’est pour toutes ces raisons qu’Orient XXI, qui a choisi la gratuité et l’indépendance, fait appel à vous deux fois par an. La première campagne de dons 2021 est à présent lancée ; elle durera 40 jours.

Pour faire un don

Une nouvelle collection

Les éditions Libertalia et Orient XXI s’associent pour une collection d’ouvrages consacrés au Proche-Orient. Le premier titre, paru le 3 juin, est un texte lucide et passionnant publié en 1970 par le Fatah : La révolution palestinienne et les Juifs ». Il est accompagné d’une présentation d’Alain Gresh.

96 pages — 8 euros

Lire un extrait

Les derniers articles

Khadija Mohsen-Finan, 2 juin

En anglais

En persan

En espagnol

Nicolas Lepoutre, 3 de junio

En italien

Conformément à la loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous pouvez à tout moment demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant en nous contactant. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part d'Orient XXI, cliquez ici pour vous désabonner.