Cliquez ici si vous ne parvenez pas à afficher correctement cette lettre d'information.
La Lettre
Du 7 au 14 mai 2021
Tayseer Barakat, Dance on Gaza’s Ruins

La sélection de la semaine

L’actualité de cette semaine est marquée par ce qui se passe à Jérusalem-Est et dans la bande de Gaza, tandis que le gouvernement français interdit les manifestations en soutien aux Palestiniens, allant jusqu’à arrêter le dirigeant de l’Association France-Palestine solidarité (AFPS) Bertrand Heilbronn.

Sur cette « exception française » et sur les relations entre la France et Israël, l’enquête de Jean Stern a interrogé au fil des semaines : lobby or not lobby ? Le dernier article de cette série paraitra la semaine prochaine et portera sur « le ring médiatique ». Car il faut une volonté d’acier — ou un média indépendant comme Orient XXI — pour couvrir en France l’actualité en Israël-Palestine. Le journaliste Charles Enderlin par exemple en a fait l’expérience, et Jean Stern détaille dans son enquête comment les critiques d’Israël sont étouffées par la loi du silence.

L’interdiction du boycott des produits israéliens est un autre aspect dans lequel la France s’illustre, quand elle cherche à contourner les décisions de la justice européenne concernant le mouvement Boycott-désinvestissement-sanctions (BDS) explique le juriste internationaliste François Dubuisson. Dans « La France contre le BDS », Antoine Quéré évoquait en juin 2020 l’affaire Baldassi, un militant du mouvement BDS de Mulhouse dont la condamnation par la cour d’appel de Colmar avait été entérinée en cassation.

Plus généralement, rappelons que la rubrique « Les thèmes » dispose d’une entrée « Israël-Palestine ».

Les derniers articles

Nicolas Lepoutre, 10 mai

En anglais

En espagnol

Juliette Paquier, 10 de mayo

En italien

Conformément à la loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous pouvez à tout moment demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant en nous contactant. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part d'Orient XXI, cliquez ici pour vous désabonner.